Nos objectifs

C'est en recueillant les témoignages de nombreux bénévoles qui s'investissent dans différentes démarches pour faire vivre leur Eglise, que nous avons pu alimenter cette rubrique. Qu'ils en soient ici remerciés.

Que chacun n'hésite pas  à contribuer à l'enrichissement de ce document en nous faisant part d'actions que nous n'avons pas mentionnées.

 

Les églises et leur patrimoine sont une chance pour la liturgie, pour la catéchèse et pour la foi. 

Par leur présence, les  édifices invitent à s'arrêter, à regarder, à méditer, à contempler, peut-être à prier. 

Nos églises se doivent d'être accueillantes, même en dehors des offices.

C'est pourquoi, nous vous invitons à consulter notre rubrique ci-dessous :

" Faciliter la vie de nos églises".


Dans certaines paroisses des veilleurs assurent, de temps en temps, une présence, à l'église pour accueillir le visiteur, répondre éventuellement à ses questions  tout en respectant son besoin d’intériorité. C'est l'objet de la seconde rubrique :

« Comment devenir veilleur".

 

FACILITER LA VIE DE NOS EGLISES

Pouvoir entrer librement : il faut que nos églises soient ouvertes, régulièrement, avec ou sans veilleur ... bien-sûr, en conciliant ouverture et sécurité des objets d'art. Mais, l'insécurité ne doit pas imposer sa loi. Chacun doit pouvoir entrer dans une église pour venir chercher - et y trouver - la paix, des forces... Ne pas hésiter à mettre des exemples de prières à disposition des visiteurs et à laisser un livre ou un cahier ouvert sur lequel chacun visiteur aura la possibilité d’exprimer une intention de prière ou un vœu. Il faut que le visiteur se sente à l’aise : l'Eglise doit remplir son rôle de maison de prières pour les gens qui s'y arrêtent.

 

Voilà un des grands services que l'Eglise peut encore offrir à nos contemporains : un espace de silence pour que puisse se vivre une recherche d'intériorité.

 

Afficher les informations paroissiales et mettre à disposition des revues récentes sont également une incitation à rentrer dans l'église.

 

     Introduire au mystère : pour être bien dans ce lieu, l'indispensable est la propreté, le rangement... L'éclairage (par une minuterie), un fond musical, la possibilité pour le visiteur de faire brûler un cierge, autant d'éléments qui peuvent favoriser le recueillement.

Affaire de dignité pour le lieu lui-même et pour le visiteur. Les églises parlent, avant tout, par leur matérialité. Par leur architecture, leur mobilier liturgique, leurs décors, elles manifestent l'existence d'un espace autre, d'un ailleurs qui exprime le sacré. Elles font naître des émotions et des sentiments qui peuvent conduire à mieux comprendre pourquoi c'est avant tout la "maison de Dieu, pour les catholiques" et réveiller le pèlerin qui sommeille dans le visiteur ou le touriste qui s'arrête par hasard.

 

     L'essence même de la foi : celui qui entre dans une église doit avoir le regard attiré par des signes : le bénitier avec de l’eau, l'autel, l'ambon, la bible mise en valeur, la croix avec le buis et surtout le tabernacle, lieu de la présence réelle du Christ rappelée par une veilleuse. Le fleurissement, même discret, rappelle que nos églises sont des lieux où la beauté s’exprime car toute beauté vient de Dieu.

 

     Une église, pas un musée : Certes, nous sommes les dépositaires de trésors artistiques..., mais nous devons manifester la fécondité actuelle du patrimoine vivant. Le plus signifiant serait de se rassembler (même à deux ou trois) chaque semaine, pour un temps de prière (chapelet, adoration, rencontres du rosaire, chemin de croix le vendredi saint, organiser des pèlerinages ...). Réinventer des actions avec les enfants et les jeunes. Les encourager à devenir servants de messe. Prier et célébrer avec eux . Selon les temps liturgiques, les inviter à la solidarité, aux partages, réaliser la crèche avec eux. ( "Quel bonheur de porter l’enfant Jésus dans la crèche"). Ayons de l’imagination pour diversifier la crèche d’une année sur l’autre pour que les enfants puissent dire " c’est notre crèche ". Organiser de temps en temps des conférences, concerts, expositions, pour faire connaître le lieu.

 

Que soient remerciés tous les chrétiens qui œuvrent à l'ouverture et à l'entretien de nos églises.

Lecteurs, n'hésitez à contribuer à l'enrichissement de ce document en nous faisant part d'actions que vous avez mises en place, dans ce cadre.

 

Abbé François Muchery et Chantal Genet.

 

 

FAIRE VIVRE NOS EGLISES

Devenir Veilleur :

 

 

     Le Christ en personne nous demande de veiller. Ne dit-il pas en effet à ses disciples « Veillez et priez » ? Et il ajoute « pour ne pas entrer en tentation » et la tentation pour le veilleur c’est de s’endormir. Afin de répondre pleinement à sa mission le veilleur doit PRIER comme les apôtres au jardin des oliviers en raison même de sa proximité avec Celui qui est tout près, présent dans le tabernacle. Prier avec Jésus. Prier pour lui demander de demeurer éveillé et de lui accorder les grâces qui l’aideront à   assurer fidèlement son service. Car la veille dans l’église est un service d’Eglise, une mission qui d’une certaine façon participe à l’évangélisation.

 

Le verbe VEILLER dérive de la même racine latine que le mot vigilance qui signifie être sur ses gardes et observer avec attention. Le veilleur devra donc tout naturellement être à la fois ATTENTIF, VIGILANT et PRUDENT.

Le veilleur comme l’indique bien ce mot doit demeurer constamment en EVEIL. C’est tout le contraire d’un inactif. Il doit être ATTENTIF à son comportement de manière à ce que l’église soit un lieu de recueillement et de paix propice au ressourcement, un lieu silencieux favorisant la prière, Il doit aussi contribuer à sa manière à ce qu’elle soit un lieu propre et beau pour faciliter l’élévation de l’âme vers Dieu (en rangeant les chaises, en enlevant les affiches devenues inutiles ou les fleurs fanées …). Attentif à respecter le besoin d’épanouissement et d’intériorité du visiteur en adoptant une attitude de discrétion et de retenue qui respecte sa liberté. Il convient qu’il soit accueillant sans être indiscret.

 

VIGILANT pour ACCUEILLIR tous ceux qui se présentent à lui. Le veilleur est le contraire d’un dormeur il est éveillé pour être toujours prêt à recevoir. DEBOUT, hors du local douillet de l’accueil, MARCHANT à la rencontre des hôtes qu’il reçoit pour reprendre la belle formule de saint Benoît « comme le Christ » , à l’ECOUTE de ceux qui ont besoin de parler, de se confier et INFORME pour répondre à leurs attentes. Pour accomplir sa mission il est indispensable qu’il se documente pour être en mesure de répondre aux questions pratiques concernant la vie paroissiale, l’heure des messes, les permanences des prêtres, l’administration des sacrements, baptêmes, mariages, confessions… Il devra acquérir un minimum de connaissances sur l’histoire de l’église et sur son patrimoine artistique pour répondre à la légitime curiosité des touristes.

 

Le DISCERNEMENT sera une qualité précieuse pour ajuster son comportement à la réalité qu’il vit et agir avec PRUDENCE. Là encore l’équilibre est de rigueur, prudent sans être suspicieux il devra discerner des comportements douteux ou irrespectueux pour éviter toute tentative de vol, voire de profanation. SCRUPULEUX sans être maniaque il veillera avant de quitter l’église à éteindre la lumière et les cierges, à vérifier que personne ne se cache dans les confessionnaux ou dans la chaire et à bien fermer les portes.

 

Après avoir tenté de définir le portrait du veilleur l’on pourrait a contrario dessiner ce qu’il n’est pas. Il n’est pas un vigile ou un agent de sécurité, une secrétaire paroissiale ou un agent de renseignement, un gardien de musée ou un guide conférencier, le pompier de service ou la femme de ménage il est avant tout un serviteur diligent.

 

Charles JOBERT

Président

Églises Ouvertes en Eure-et-Loir

22, Avenue d'Aligre

CS 40184

28008 CHARTRES Cedex
 
Téléphone : 02 37 42 80 13

E-mail : eglisesouvertes28@eglises-ouvertes-eure-et-loir.fr

Portail de l'Eglise catholique en France
Cathédrale de Chartres
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Association Eglises Ouvertes