Faire vivre nos églises

Devenir Veilleur :

 

 

     Le Christ en personne nous demande de veiller. Ne dit-il pas en effet à ses disciples « Veillez et priez » ? Et il ajoute « pour ne pas entrer en tentation » et la tentation pour le veilleur c’est de s’endormir. Afin de répondre pleinement à sa mission le veilleur doit PRIER comme les apôtres au jardin des oliviers en raison même de sa proximité avec Celui qui est tout près, présent dans le tabernacle. Prier avec Jésus. Prier pour lui demander de demeurer éveillé et de lui accorder les grâces qui l’aideront à   assurer fidèlement son service. Car la veille dans l’église est un service d’Eglise, une mission qui d’une certaine façon participe à l’évangélisation.

 

Le verbe VEILLER dérive de la même racine latine que le mot vigilance qui signifie être sur ses gardes et observer avec attention. Le veilleur devra donc tout naturellement être à la fois ATTENTIF, VIGILANT et PRUDENT.

Le veilleur comme l’indique bien ce mot doit demeurer constamment en EVEIL. C’est tout le contraire d’un inactif. Il doit être ATTENTIF à son comportement de manière à ce que l’église soit un lieu de recueillement et de paix propice au ressourcement, un lieu silencieux favorisant la prière, Il doit aussi contribuer à sa manière à ce qu’elle soit un lieu propre et beau pour faciliter l’élévation de l’âme vers Dieu (en rangeant les chaises, en enlevant les affiches devenues inutiles ou les fleurs fanées …). Attentif à respecter le besoin d’épanouissement et d’intériorité du visiteur en adoptant une attitude de discrétion et de retenue qui respecte sa liberté. Il convient qu’il soit accueillant sans être indiscret.

 

VIGILANT pour ACCUEILLIR tous ceux qui se présentent à lui. Le veilleur est le contraire d’un dormeur il est éveillé pour être toujours prêt à recevoir. DEBOUT, hors du local douillet de l’accueil, MARCHANT à la rencontre des hôtes qu’il reçoit pour reprendre la belle formule de saint Benoît « comme le Christ » , à l’ECOUTE de ceux qui ont besoin de parler, de se confier et INFORME pour répondre à leurs attentes. Pour accomplir sa mission il est indispensable qu’il se documente pour être en mesure de répondre aux questions pratiques concernant la vie paroissiale, l’heure des messes, les permanences des prêtres, l’administration des sacrements, baptêmes, mariages, confessions… Il devra acquérir un minimum de connaissances sur l’histoire de l’église et sur son patrimoine artistique pour répondre à la légitime curiosité des touristes.

 

Le DISCERNEMENT sera une qualité précieuse pour ajuster son comportement à la réalité qu’il vit et agir avec PRUDENCE. Là encore l’équilibre est de rigueur, prudent sans être suspicieux il devra discerner des comportements douteux ou irrespectueux pour éviter toute tentative de vol, voire de profanation. SCRUPULEUX sans être maniaque il veillera avant de quitter l’église à éteindre la lumière et les cierges, à vérifier que personne ne se cache dans les confessionnaux ou dans la chaire et à bien fermer les portes.

 

Après avoir tenté de définir le portrait du veilleur l’on pourrait a contrario dessiner ce qu’il n’est pas. Il n’est pas un vigile ou un agent de sécurité, une secrétaire paroissiale ou un agent de renseignement, un gardien de musée ou un guide conférencier, le pompier de service ou la femme de ménage il est avant tout un serviteur diligent.

 

Charles JOBERT

Président

Églises Ouvertes en Eure-et-Loir

22, Avenue d'Aligre

CS 40184

28008 CHARTRES Cedex
 
Téléphone : 02 37 42 80 13

E-mail : eglisesouvertes28@eglises-ouvertes-eure-et-loir.fr

Portail de l'Eglise catholique en France
Cathédrale de Chartres
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Association Eglises Ouvertes